Immobilier et cycle de vie

Quelles stratégies d’investissement face aux nouveaux parcours résidentiels ?

La vie est un cycle et le résidentiel doit répondre aux différentes attentes des individus en fonction de leurs besoins à chaque moment de leur existence.

Dans une société pluri-générationnelle, l’habitat doit donc s’adapter aux exigences de plusieurs générations à travers les résidences étudiantes, les résidences individuelles et collectives, les résidences seniors et les résidences médicalisées. Dans cette nouvelle étude, le département recherche de Primonial REIM analyse les stratégies d’investissement possibles face aux nouveaux parcours résidentiels.

En Europe, des disparités existent concernant les modalités de détention de son habitat. Si à l’Est et au Sud, on est très majoritairement propriétaire, les autres pays, eux, ont un équilibre entre locataires et propriétaires, particulièrement les pays germaniques et scandinaves. Toutefois, en l’espace d’une décennie et de deux crises économiques majeures sur le continent européen (la crise économique et financière de 2008-2009 et la crise des dettes souveraines), le rapport des Européens à la propriété a évolué.

La crise sanitaire actuelle devrait venir renforcer les tendances déjà observées et faire émerger de nouveaux besoins personnels (appartements plus spacieux, jardins, terrasses, plus de flexibilité, plus de services, etc.) mais aussi de nouveaux besoins de santé publique à travers les résidences médicalisées pour les personnes âgées dépendantes.

Les étudiants

Les générations nées après 1985 (Y, Z, etc.) souhaitent prolonger leurs études à la fois pour des raisons professionnelles (meilleure employabilité) et pour des raisons personnelles (« crise du quart de vie »). Réaliser des études supérieures c’est aussi la possibilité d’habiter dans une métropole internationale, c’est un choix, un style de vie qui permet à cette génération de préserver sa mobilité et son indépendance malgré un pouvoir d’achat souvent restreint. Les résidences étudiantes répondent à leurs attentes et particulièrement aux étudiants en mobilité internationale1.

Les actifs

Les métropoles sont un rouage central des économies des pays européens. Elles créent de nombreux emplois et contribuent amplement à la richesse nationale. La concentration (des services publics, des différents moyens de transport, de la présence de nombreuses entreprises, d’une offre culturelle pléthorique, d’une offre scolaire de choix, etc.) fait de ces zones des lieux attractifs mais génère dans le même temps de forte tension sur le marché du logement. Ainsi, le niveau actuel du prix au m2 du résidentiel dans les grandes métropoles pousse certains ménages à faire le choix de la location afin de gagner ou de maintenir leur pouvoir d’achat et leur mobilité professionnelle.

Les seniors

Les parents des générations Y et X atteignent progressivement l’âge de la retraite qui représente une nouvelle étape dans la vie avec de nouvelles attentes et de nouveaux besoins. De nombreux pays européens vont connaître dans les 10 années qui viennent une accélération rapide du vieillissement de leur population, notamment l’Allemagne ou l’Italie par exemple. Cela va créer d’importants défis à la fois économiques mais aussi de santé publique pour les gouvernements. En effet, les ratios de dépendance2 vont poursuivre leur augmentation dans les prochaines années. Cela signifie que la demande pour les résidences seniors puis pour les résidences médicalisées va se renforcer de façon progressive. Vivant plus longtemps en bonne santé, les seniors veulent rester indépendants le plus longtemps possible, pouvoir accéder aux restaurants, avoir accès à des services de santé de qualité tout en restant proches de leurs enfants, petits-enfants et amis qui habitent dans ou à proximité d’une métropole.

Comprendre les ressorts des dynamiques démographiques et immobilières des différentes générations est donc primordial pour construire une politique d’investissement de long terme.

1Toutefois, à court terme, la crise du Covid-19 impactera la mobilité internationale des étudiants
2Rapport entre la population des jeunes (<20 ans) et des seniors (>60 ans) et la population en âge de travailler.

L'équipe

Daniel While Primonial REIM recherche immobilier SCPI
Daniel While Directeur recherche, stratégie et développement durable

Henry-Aurélien Natter Responsable Recherche

Adrien Isidore
Adrien Isidore Économiste Statisticien

Vous aimerez aussi

Immobilier et cycle de vie : le marché des résidences seniors et médicalisées
  • Etude thématique

Immobilier et cycle de vie : le marché des résidences seniors et médicalisées

28/10/2020 Par Henry-Aurélien Natter

Le vieillissement de la population va engendrer une augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes. La perte d’autonomie doit s’accompagner d’une aide ou d’une prise en charge notamment pour la population des plus de 80 ans. Cette évolution démographique va venir alimenter la demande en résidences seniors et/ou médicalisées.

Lire l'étude
Immobilier et cycle de vie : le marché des résidences individuelles et collectives
  • Etude thématique

Immobilier et cycle de vie : le marché des résidences individuelles et collectives

20/10/2020 Par Henry-Aurélien Natter

Les ménages sont de plus en plus nombreux alors que leur taille ne cesse de se réduire. En cause, l’évolution des modes de vie (hausse des séparations, baisse des familles nombreuses, etc.) qui viendra alimenter naturellement la demande en logement, en résidences individuelles et collectives.

Lire l'étude
Immobilier et cycle de vie : le marché des résidences étudiantes
  • Etude thématique

Immobilier et cycle de vie : le marché des résidences étudiantes

15/10/2020 Par Henry-Aurélien Natter

Le marché des résidences étudiantes est un marché en forte croissance. Si pendant la période 2010-2014, le volume d’investissement enregistré était de 2,3 Mds d’€ en moyenne annuelle, il a été multiplié par 3 entre 2015 et 2019, passant ainsi à 7,3 Mds d’€.

Lire l'étude