Convictions Immobilières Europe

3ème trimestre 2020 et perspectives

Alors que l’économie mondiale commençait à reprendre de la vigueur pour s’extraire de sa chute historique résultant du « Grand Confinement »,

les incertitudes se sont accrues avec le renforcement des mesures visant à freiner la hausse des nouvelles infections de COVID-19 dans de nombreux pays. Toutefois un tournant majeur dans la lutte contre l’épidémie actuelle pourrait avoir lieu avec l’annonce début novembre 2020 par les laboratoires Pfizer et Biontech concernant l’efficacité probable de leur vaccin en phase trois, dernière étape avant homologation. Pour l’heure, les dernières projections font ressortir une contraction mondiale de 4,4% en 2020, des perspectives légèrement meilleures qu’anticipées, en raison de la vigueur de la reprise à la sortie du confinement et lors du troisième trimestre. Mais les incertitudes sanitaires du quatrième trimestre 2020 pourraient remettre en cause le rebond économique en 2021 (+5,2%).

Avec 160 milliards d’euros investis sur neuf mois en 2020 (-19% sur un an), dont 99 milliards d’euros pour la zone euro (-22%), le marché européen de l’immobilier commercial1 est certes en baisse mais demeure supérieur à sa moyenne décennale, preuve que son attractivité n’est pas remise en cause à terme. L’Allemagne (41 milliards d’euros, -2% sur un an) est un marché résilient, la France (21 milliards d’euros, -23%), les Pays-Bas et la Belgique (15 milliards d’euros, -25%) restent largement supérieurs à leur moyenne décennale, alors que l’Espagne (6 milliards d’euros, -51%) et l’Italie (5 milliards d’euros, -34%) dévissent. Globalement, les taux « prime » des bureaux, du résidentiel et de la santé sont demeurés majoritairement stables entre le deuxième et le troisième trimestre 2020. Les centres commerciaux et les retail parks de seconde génération ont poursuivi leur décompression mais l’ampleur de celle-ci s’atténue. Les commerces de proximité en pied d’immeuble ont été assez épargnés, surtout pour les emplacements les plus « prime » des grandes métropoles. Enfin, après une correction en début de pandémie et durant le second trimestre, le processus de correction des taux de rendement des hôtels a marqué une pause lors du troisième trimestre 2020.

1L’immobilier commercial désigne les bureaux, le commerce, la logistique, l’immobilier de services et le résidentiel destiné aux institutionnels.

Sources des données chiffrées : CBRE, RCA, Oxford Economics

Lire l'étude

Couverture Note Marché immobilier europe bureaux commerce résidentiel santé hôtel

L'équipe Recherche

Daniel While Primonial REIM recherche immobilier SCPI
Daniel While Directeur recherche, stratégie et développement durable

Henry-Aurélien Natter Directeur Recherche

Adrien Isidore
Adrien Isidore Économiste Statisticien

Vous aimerez aussi

Convictions immobilières Europe : 3ème trimestre 2022
  • Point marché

Convictions immobilières Europe : 3ème trimestre 2022

21/11/2022 Par Henry-Aurélien Natter

Les répercussions de l’invasion de l’Ukraine par la Russie ont engendré des défis de taille pour l’économie mondiale. Quel impact sur l'immobilier ?

Lire la suite
Convictions immobilières Europe : 2ème trimestre 2022
  • Point marché

Convictions immobilières Europe : 2ème trimestre 2022

24/08/2022 Par Henry-Aurélien Natter

Alors que l’impact sur les conditions de financement a été limité malgré le contexte économique et géopolitique incertain durant le premier semestre 2022, le marché européen des biens immobiliers aura totalisé 136 milliards d’euros d’investissement (+6% sur un an).

Lire la suite
Convictions immobilières Europe : 1er trimestre 2022
  • Point marché

Convictions immobilières Europe : 1er trimestre 2022

03/05/2022 Par Henry-Aurélien Natter

Dans un contexte de fébrilité des bourses mondiales, le marché européen des biens immobiliers aura réalisé une accélération du volume d’investissement avec 70 milliards d’euros investis au premier trimestre 2022 (+18% sur un an).

Lire la suite