• Home
  • Media
  • La lettre SCPI de Stéphanie Lacroix - Mars 2022

La Lettre de Stéphanie Lacroix
Mars 2022

Stéphanie Lacroix Après une année 2020 de crise sanitaire inédite, l’année 2021 a été, comme prévu, l’année du rebond mécanique de la croissance en Europe avec une croissance de 5,2 %, à la faveur de la levée progressive des mesures de confinement. En 2022, l’activité économique de la zone euro devrait connaître une expansion de 4,3 % (source OCDE). En France, la poursuite des politiques de soutien à la fois budgétaire et monétaire à l’économie, a porté ses fruits (croissance supérieure à 7%*, chômage contenu voire en baisse, défaillances d’entreprises inférieures au niveau d’avant la pandémie).

Ce rebond de l’activité se mesure au niveau des volumes d’investissement immobilier avec 175 milliards d’euros investis sur neuf mois en 2021 (+7% sur un an)** en zone euro, le marché européen de l’immobilier commercial est à nouveau orienté à la hausse.

Le mouvement des investisseurs immobiliers a été double : d’une part une « fuite vers la qualité », avec un recentrage des investissements sur le bureau « prime » ; d’autre part une hausse de l’allocation vers des classes d’actifs « alternatives » (santé, laboratoire, logistique) et vers l’immobilier résidentiel, qui a connu une hausse de ses valeurs dans la quasi-totalité des métropoles européennes.

Après 2021 l’année du rebond, 2022 s’annonce comme l’année des transitions :

  • Vers une normalité sanitaire. Du point de vue strictement économique, les baisses d’activité (et par voie de conséquence les abandons/renégociations de loyers) ont été observées uniquement pour la période de mars-avril 2020, après quoi l’activité s’est stabilisée malgré les restrictions. Les entreprises ont appris à « vivre avec le virus » : télétravail et réaménagement des espaces pour le bureau, click-and-collect pour les commerces, etc.
  • Vers une normalité monétaire et budgétaire, avec la fin, nécessairement progressive, du « quoi qu’il en coûte ». L’inflation, portée par la hausse des coûts des matières premières et la tension sur les stocks, reste un point de vigilance. La hausse des taux directeurs devrait rester limitée d’après la Banque Centrale Européenne.
  • Vers l’évolution des usages. Les prochaines décisions immobilières des utilisateurs intègreront les sauts technologiques réalisés durant la pandémie, avec une évolution des bureaux vers plus de services, plus de flexibilité, plus d’adaptation aux mobilités des salariés. De même, les commerces devraient voir se développer les nouvelles technologies de paiement, les cliniques la télé-médecine, etc.
  • Vers un immobilier décarboné. La vague des réglementations successives (Décret Tertiaire, Loi européenne sur le Climat, SFDR, Taxinomie…) et la demande du public et des investisseurs institutionnels ont fait basculer le secteur immobilier dans une prise en compte plus systématique des enjeux environnementaux et sociaux, comme en témoigne le succès du Label ISR immobilier.

Dans ce contexte, la gestion active est plus que jamais à l’ordre du jour pour l’ensemble de nos SCPI. Elle se traduit par :

  • une allocation équilibrée entre la part des actifs cycliques (bureau/commerce) et acycliques (santé, résidentiel) ;
  • Des arbitrages plus fréquents des actifs arrivés à maturité ;
  • la saisie d’opportunités sur des secteurs qui ont connus des décotes importantesà la suite de la crise sanitaire (hôtellerie, retail parks)
  • la poursuite des choix stratégiques opérés il y a plusieurs années qui ont permis la bonne résilience des SCPI de Primonial REIM France en 2020 et 2021 ; à savoir l’acquisition de biens core plutôt qu’opportunistes, une diversification géographique (France, Europe) ciblée par typologie d’immobilier, une grande sélectivité des investissements réalisés (qualités des localisations, des immeubles et des locataires), et la prise en compte des normes environnementales, sociales et de gouvernance (ESG)

L’année 2022 est résolument placée sous le signe de l’accélération du déploiement de la stratégie ESG sur l’ensemble de notre patrimoine immobilier. Ainsi, la SCPI Primovie, investie dans l’immobilier de santé et d’éducation, a obtenu le label ISR le 28/01/2022. Avec cette certification, qui fait suite à celles de la SCPI Primopierre et de l’OPCI PREIM ISR il y a un an, notre portefeuille « sous gestion ISR » représente près de 43% des encours sous gestion géré par Primonial REIM France et 88% de la capitalisation de nos SCPI, soit l’un des plus importants patrimoines sous gestion ISR du marché français.

Le renforcement d’une gestion active combinée à une allocation de conviction, nous permettra d’atteindre pour nos SCPI en 2022 les objectifs de performances, au bénéfice de ses porteurs de parts***.

Je vous remercie de votre confiance et vous souhaite -puisqu’il est encore temps- mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année..

Stéphanie Lacroix, Directeur Général de Primonial REIM


*Source INSEE
**Source Primonial REIM Recherche et Stratégie
***Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les performances ne sont pas garanties.